EPG - ÉCOLE PARISIENNE DE GESTALTÉCOLE PARISIENNE DE GESTALT

SUPERVISION
AVEC
BRIGITTE
BERNARD-STACKE
LE
VENDREDI

DESCRIPTION

Disposer d’un lieu d’analyse régulière de sa pratique est une nécessité déontologique majeure pour la sécurité du client, mais aussi pour l’équilibre personnel du thérapeute, qu’il soit débutant ou confirmé.

La supervision est essentiellement centrée sur l’analyse concrète de la pratique professionnelle, sous tous ses aspects :
• psychologiques et thérapeutiques, concernant le client individuel ou groupe, le thérapeute, leur relation thérapeutique, le cadre etc…
• matériels, financiers, juridiques et déontologiques.

Pour l’obtention du diplôme de troisième cycle, un minimum de 20 journées de supervision de groupe sur deux années est demandé, ainsi que des séances individuelles. Les deux formules ont leurs avantages et se complètent utilement.

OBJECTIF

La supervision didactique permet au Gestalt-praticien de disposer d’un lieu pour l’analyse régulière et fréquente de sa pratique. Elle apporte l’éclairage extérieur indispensable sur les enjeux de la relation thérapeutique et procure aux supervisés le cadre déontologique et éthique nécessaire à leur sécurité et à celle de leurs clients.

Elle fait partie intégrante du troisième cycle de la formation ou s’inscrit dans le cadre de la formation continue pour les stagiaires déjà diplômés.

Programme et méthode :
Accompagner les Gestalt-praticiens dans leur début de pratique en clientèle privée ou au sein d’une structure dans laquelle ils sont intervenants de la relation d’aide (association, institut médico-social, …)

Prendre soin du (jeune) thérapeute en souffrance en soutenant sa confiance en lui et en favorisant un climat d’accueil et de bienveillance au sein du groupe.

Prendre soin de la clientèle/patientèle des thérapeutes supervisés en vérifiant qu’il n’y a pas de dérapage de cadre, ni de maltraitance par ignorance ou manque d’expérience.

Aider le thérapeute à voir les projections et identifications projectives en jeu.

Eclairer le champ de la relation thérapeute/client, du supervisé/superviseur.

Repérer les profils psycho-pathologiques des patients

Aider le thérapeute à se mettre en position ‘méta’ afin de dégager le processus en cours.

Aider le jeune thérapeute dans son installation en cabinet :
– la communication, -contact au tél. -1er rendez-vous, – cerner la demande, – poser le cadre,
le tarif, l’engagement,
– gérer les désistements.

Apprendre à faire des fiches cliniques, faire émerger ce qui est en figure.

Réviser et approfondir la théorie de la Gestalt.

La fin d’une thérapie; le désengagement.

Déroulé d’une supervision de groupe sur une journée

1- Un temps de nouvelles entre participants pour favoriser la cohésion du groupe, base indispensable au travail de supervision qui fragilise la confiance en soi.

2- Retours éventuels sur l’évolution des thérapies de clients suite à la supervision précédente.

3- Présentation d’un cas par un thérapeute

4- Les participants posent les questions qu’il leur semble nécessaire à l’éclaircissement de la situation

5- Le superviseur travaille avec le supervisé; ( mise en situation; praticum; expression du ressenti; prise de conscience des zones d’ombre )

6- S’ensuit clarification du problème et propositions de pistes de travail.

7- Echanges avec le groupe; éventuellement apport théorique et psycho-pathologique

8- Le superviseur vérifie le soulagement, le ’confort’ du thérapeute;
(invitation éventuelle à poursuivre en thérapie personnelle )

9- fin de groupe; chacun est invité à mettre des mots sur ce qu’il a assimilé lors de cette journée.

Chaque participant bénéficie d’environ 45mn suivant ce processus.
La journée est entrecoupée de deux pauses, plus une pause déjeuner de1h30.

A partir de situations vécues, le travail s’organise selon trois axes principaux :

  • Supervision consistant à éclairer les difficultés rencontrées dans la pratique thérapeutique avec, plus particulièrement, une mise en lumière des points aveugles et des phénomènes contre-transférentiels.
  • Réflexion théorique sur les thèmes en relation directe avec les cas évoqués
    • Repérage psychopathologique
    • Approfondissement des concepts de la Gestalt
    • Le cadre, l’éthique, la déontologie
    • L’argent, le pouvoir…
  • Recherche de la spécificité de chacun, de son style personnel, comment l’affiner et l’exploiter au maximum.

Les groupes débutent en janvier et se terminent en décembre. Il est demandé de prévenir le superviseur, lors du regroupement de septembre, de son intention de rester pour l’année suivante ou de quitter le groupe en décembre.

L’engagement dans le groupe de supervision implique la présence à chacun des regroupements.

Les chevauchements avec les stages à thèmes de troisième cycle, de FAP ou de psychopathologie sont à prendre en compte par l’étudiant lors de la constitution de son plan de formation. Il lui appartient d’établir un programme lui permettant d’assister à toutes ses sessions de supervision. Si cela est impossible et qu’une session de supervision est manquée pour participer à l’un de ces stages, cette session étant payée dans le cadre du règlement forfaitaire, l’étudiant pourra en compensation s’inscrire dans un regroupement d’un autre groupe de supervision dans une limite de deux occasions par année.

Toute dérogation à ce mode de fonctionnement doit faire l’objet d’une concertation entre l’étudiant et le superviseur et être avalisée par l’équipe administrative.

CALENDRIER

RÉFÉRENCE DATES & HORAIRESDURÉE LIEUX ANIMATEURS TARIF Institutionnel TARIF Individuel
20SBP-711 septembre 2020
De 9h à 17h30 (7h de stage)
1 jourEPG PARIS ESPÉRANCEBrigitte BERNARD STACKE235 €190 €
20SBP-802 octobre 2020
De 9h à 17h30 (7h de stage)
1 jourEPG PARIS ESPÉRANCEBrigitte BERNARD STACKE235 €190 €
20SBP-906 novembre 2020
De 9h à 17h30 (7h de stage)
1 jourEPG PARIS ESPÉRANCEBrigitte BERNARD STACKE235 €190 €
20SBP-1004 décembre 2020
De 9h à 17h30 (7h de stage)
1 jourEPG PARIS ESPÉRANCEBrigitte BERNARD STACKE235 €190 €
Ce site utilise Google. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.